Comment gagner en optimisme ?

Comment gagner en optimisme ?
17
Jan

La nouvelle est tombée récemment : les français sont majoritairement pessimistes à propos de l’avenir. Pire : les français sont plus pessimistes que…. les irakiens !

Si certains sont choqués par cette révélation (ce qui se comprend parfaitement, après tout, comment osons-nous être si pessimistes avec tous les avantages dont nous bénéficions ?!), elle n’a été pour moi qu’une confirmation de ce que j’avais observé à mon petit niveau : dès lors que l’on a des problèmes qui mettent en périls notre vie, on se focalise moins sur les soucis de second plan pour se concentrer sur notre survie… or la foi en l’avenir est une des clés de cette survie !


Dans un pays comme la France, où globalement nous n’avons pas à craindre un danger imminent pour nos vies, nous avons plus tendance à voir le mal là où il n’est pas forcément.

Alors comment inverser la vapeur ? Comment cesser de voir ces petites choses qui constituent un frein à notre bien –être ?

Je vous propose de réaliser l’exercice suivant chaque jour : avant de vous coucher, identifier trois choses dont vous pouvez vous féliciter.

Pourquoi se concentrer sur ce dont vous pouvez vous féliciter et non sur trois choses agréables qui se sont produites dans la journée ? Tout simplement parce que dans le premier cas, vous êtes actif, tandis que dans le second, vous êtes passif.

Si vous vivez en hermite, vous pourriez très bien observer les journées les unes après les autres sans trouver une chose positive. Tandis que quelle que soit votre situation, vous pourrez toujours faire quelque chose qui vous rende heureux.

Si au cours d’une journée par exemple, vous ne parvenez pas à vous féliciter pour trois choses, c’est un fait que vous pourrez changer demain, au lieu de simplement attendre un événement positif.

Et en vérifiant quotidiennement que vos journées comprennent de bonnes choses dont vous pouvez être heureux, vous allez petit à petit retrouver la confiance en l’avenir. Et ça, c’est de l’optimisme !

Placez-vous en acteur de votre bonheur, et vous en deviendrez la clé.

Votre témoignage m’intéresse !

Vous considérez-vous comme quelqu’un d’optimiste ? L’avez-vous toujours été ?
Quels outils ou expériences vous ont permis de gagner en optimisme ? Comment entretenez-vous votre optimisme ?
Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un de pessimiste, quel serait-il ?

Vos commentaires sont les bienvenus !

Photo : Alexandre Dulaunoy

Commentaires

  • Catia95
    17 January 2011

    Tiens l’optimisme inspire les bloggeurs en ce moment à ce que je vois !:)Yoann Romano vient de publié un article avec une superbe vidéo sur l’éloge de l’optimisme.Je l’ai vu hier soir et çà m’a donné la super pêche !:))A voir !
    Je me considére comme qq de plutôt optimiste même si je pourrais l’être plus..Je boycotte les infos de plus en plus souvent ,ca ne parle que de guerre,de morts,d’inondations etc..De quoi bien plomber le moral dés le matin!sinon j’essaie de toujours voir le côté positif de chaque événement même si ce n’est pas toujours facile.

  • Etienne
    17 January 2011

    Merci pour ce rappel ô combien nécessaire de nos jours, Joanne.

    Pire : les français sont très très pessimistes. Il suffit de taper “français pessimistes du monde” sur Google, et il n’y a qu’à lire les différents articles.

    Il faut faire simplement faire preuve d’optimisme dans la vie si on souhaite avancer, car il s’agit d’une source de motivation.

    Un conseil pour garder au moins le moral au beau fixe, et donc être optimiste : faire du sport régulièrement. Chaque fois que je me sens un peu déprimé, je sors et pars faire une course à pied. Je peux certifier que cela me remets toujours d’aplomb dans me tête.
    - Etienne a récemment publié Annonce de « Simplicité sans frontière »My Profile

  • lilipruneau
    17 January 2011

    Je suis plutôt optimiste. Depuis toujours, j’ai toujours cherché à tirer le positif des situations qui se voulaient négatives et je pense que çà m’a aidé.
    Par contre, je renvoie une image assez différente de ce que je suis vraiment, quelqu’un de très cool et limite “j’menfoutiste”, alors que je suis quand même un peu angoissée au fond. Mais bien au fond!!!
    Cela-dit, je regarde les infos, je lis aussi, parceque je trouve que quand on voit ce qui se passe dans le monde, nos petits soucis sont bien riquiqui!!! C’est peut-être dans ce sens qu’il faut voir les choses, c’est ma devise “y’a toujours pire que moi”. ;-)
    - lilipruneau a récemment publié La persévéranceMy Profile

  • Pascal
    17 January 2011

    Penser aux choses positives de la journée… très bonne idée que je vais m’empresser d’adopter dés maintenant.

    En tout évènement il y a quelque chose de positif… tout dépend de l’angle de vu. Et parfois il faut du temps pour prendre de la hauteur afin de voir du bon là où avant on n’aurait vu que du malheur.

    Alors pourquoi ne pas pensé aussi de temps en temps à une ancienne “galères” devenu, finalement, sur le long terme, une chance, ou une opportunité?

    Moi je le fais déjà… et j’adore.

  • 17 January 2011

    Je pense qu’en effet, c’est important de parler de l’optimisme car ceux qui ne le sont pas le voient souvent comme un ennemi !! Ils se disent réalistes, et c’est ce que j’étais avant…

    Je n’étais pas optimiste avant de découvrir le développement personnel, et depuis que je le suis, je peux te dire que ma vie a radicalement changé.

    Ma vie est belle :-)

    Merci pour cet article

  • 17 January 2011

    Merci pour ton article qui montre que l’on peut devenir optimiste. Car on peut le devenir.
    Un peu comme Virginie, je trouvais de bon ton de faire preuve d’esprit critique. Ne parle-t-on pas d’”optimisme béat” d’un air dédaigneux ? Donc, j’étais critique, croyant faire preuve d’intelligence en montrant tous les défauts, toutes les imperfections auxquelles j’étais confrontée.
    Et puis, je me suis inscrite à une formation de coaching. 1er jour, 1er module : “Être inconditionnellement positif”. (Merci ICI Coach!)
    “Bof, s’ils n’ont que ça à nous proposer, c’est un peu léger”, j’ai tout de suite pensé. Mais bon, en bon élève, j’ai joué le jeu. Ce n’était pas facile mais apparemment, pour être un bon coach, il fallait en passer par là…
    Je vous passe tous les détails, je ne m’en souviens plus, ça date un peu. Tout ce que je peux dire, c’est qu’aujourd’hui, c’est devenu une seconde nature et que c’est formidable d’être positif car ça rend Heu-reux !
    En plus, je me suis un peu penchée sur le sujet, et j’ai appris que c’était bon pour la santé, notamment. Si vous voulez en savoir plus sur l’optimisme, je vous recommande la lecture de “La force de l’optimisme” par Martin Seligman, inventeur de la psychologie positive.
    Vive l’optimisme ! :)

  • ninne
    17 January 2011

    Je ne sais pas si je suis optimiste,mais je suis globalement positive, je préfère voir le verre à moitié plein. Quand les choses tournent mal, je pense alors qu’”elles ont leur raison d’être”, cela suppose une petite dose de “résignation” qui consiste à ne pas être dans un contrôle permanent de son entourage et de son existence. Mais cela me permet de rebondir car qui a dit qu’on devait laisser la situation en l’état? On reste acteur de son existence même si on ne maîtrise pas tous les facteurs externes!

  • 17 January 2011

    Cela montre en tout cas que l’optimisme n’est pas fonction de la richesse d’un pays…
    - Fabrice a récemment publié En plongée sous le PôleMy Profile

  • 18 January 2011

    Pour pouvoir être fier de 3 actions réalisées dans la journée encore faut-il avoir une idée de ce qu’elles peuvent être et en quoi elles nous rendront heureuses.

    D’où l’importance cruciale selon moi de coucher par écrit ses rêves et ses objectifs !

    Un conseil à donner à quelqu’un pour gagner plus d’optimisme ? Qu’il apprenne à sourire, peu importe la situation… je peaufine mon dernier article sur ce sujet ! ;)

  • Sylvia
    18 January 2011

    Et bien, une des choses essentielles est d’éviter les personnes négatives, véritables éponges d’énergie !

    Ensuite, je conseillerai de fuir les informations T.V. et radio avec des journalistes qui se complaisent à ramener tout le malheur du monde dans votre salon. Etre informé, oui, mais de façon intelligente !

    Enfin, ne jamais parler d’argent ou de problèmes importants avant le lever et après le coucher du soleil …. !!

    Vous verrez comme tout va mieux avec ces 3 petites règles à respecter, tout simplement !

  • Vee
    18 January 2011

    Ton post est intéressant. C’est certain.

    Pour autant, le “devoir d’optimisme” dans lequel il est tendance de nous enfermer, à grands coups de clichés, commence à m’indisposer sérieusement. D’autant qu’il n’y a plus foule, in fine, pour expliquer pourquoi il FAUT être optimiste.

    Pourquoi fabrique-t-on ce clivage supplémentaire ? Comme si le monde était manichéen : les gentils optimistes d’un côté ; les vilains pessimistes de l’autre !!

    Et pourquoi passe-t-on sous silence l’existence d’une troisième voie : la vision objective, donc réaliste ? …

    Et puis, qui a prouvé que l’insatisfaction soit une entrave ? Ou encore qu’à elle seule, la « pensée positive » soit garante du bonheur, de la « bonne décision » ? A mon sens, ce n’est pas sérieux.

    « L’optimisme c’est aussi de dire qu’il y a de la tristesse dans la vie, du malheur. Dire que tout va bien, que tout va bien ce passer, ce n’est pas de l’optimisme, c’est de la bêtise » Cédric Klapisch

  • 18 January 2011

    @Catia95 Oui, le fameux sondage alimente quelques discussions ! C’est d’ailleurs un des échanges que j’ai eu hors blogosphère qui m’a inspiré ce billet.

    J’ai vu la vidéo en effet, je l’ai beaucoup aimée :)

    On peut toujours “être plus”. Mais a-t-on besoin d’aller toujours plus loin si l’on trouve son compte ? :)

    @Etienne L’optimisme comme source de motivation, tu as raison ! J’ai pu constater en effet que si je me laisse trop atteindre par le pessimisme, je ne trouve que difficilement la force d’avancer, comme si mon cerveau s’était conditionné !

    @lilipruneau Il y a parfois (ou souvent ?) un décalage entre ce que les gens perçoivent de nous et ce que nous sommes vraiment. On a récemment dit de moi que j’étais quelqu’un qui respirait la sérénité, et pourtant, ce n’est pas du tout le mot que j’emploierais pour me décrire ; comme toi, je suis plutôt quelqu’un de stressé “au fond” :)

    Effectivement, on peut soit se laisser contaminer par les infos, rarement source de bonheur il faut bien le dire, ou bien choisir de placer son regard différemment et s’en servir pour relativiser. Pour ma part, l’oscille entre les deux : j’évite de trop y prêter attention, mais quand je le fais, je me dis “j’ai de la chance !”

    @Pascal Tu as raison, lorsque l’on regarde en arrière, on se rend compte que certaines galères, certains moments difficiles ont pu créer des opportunités en nous donnant un coup de pied au derrière. J’essaie de ne jamais regretter ces passages à vide, car les avoir expérimentés font de moi celle que je suis aujourd’hui… un peu plus forte qu’hier, puisque j’ai survécu à ces périodes difficiles !

    @Virginie Difficile de faire la différence entre réalisme et pessimisme… Quand on y réfléchit bien, la limite est fine ! J’ai connu quelqu’un qui se disait réaliste, et pourtant… Difficile de lui sous tirer des phrases positives ! Le réaliste ne serait-il pas une personne capable de faire avec les choses négatives de la vie ET les choses positives ? Ne s’agirait-il pas, idéalement, de trouver un équilibre entre les deux ?

    Finalement, on peut se demander si en se cachant derrière le réalisme, certains pessimistes ne se mentent pas à eux même !

    @Sophie “…ou à défaut, être inconditionnellement constructif !” ;) Tu m’as démasquée, je viens de passer par le premier module !

    Merci pour le livre, je sais quelle sera ma prochaine lecture, ce sujet m’intéresse beaucoup ! :)

    @ninne “On reste acteur de son existence même si on ne maîtrise pas tous les facteurs externes!” Très belle phrase, je suis entièrement d’accord avec toi ! Il y a effectivement des choses que l’on ne peut pas changer, et d’autres si ! C’est important de réaliser que l’on peut la plupart du temps agir pour changer les choses…

    @Fabrice C’est vrai ! A se demander si ce n’est pas même le contraire…

    @Damien L’exercice que j’évoque dans mon article a surtout pour but de voir et d’ajouter du positif y compris par toutes petites touches, dans les choses les plus simples de la vie quotidienne.
    Je pense qu’on peut se féliciter d’avoir agi, même s’il s’agit seulement d’avoir enfin classé de la paperasse et que cela ne participe pas directement à la réalisation de notre rêve…

    Le fait même d’être dans l’action ne contribue-t-il pas à nous rapprocher de nos rêves et objectifs, et ce, quelle que soit l’action ? Car finalement, en se positionnant en tant qu’acteur, chaque jour, on prend un rythme, on entre dans une dynamique… qu’en penses-tu ? :)

    Et oui, le sourire, ça fait du bien et en plus, c’est contagieux ! J’ai hâte de lire ton article sur le sujet ;)

    @Sylvia J’aime beaucoup ces petites règles, elles sont très justes ! De même, je refuse formellement d’avoir une conversation animée ou des désaccords quelconques une fois au lit. Si je dois avoir ce type de conversation, c’est dans n’importe quelle pièce, mais surtout pas la chambre !

    Quant aux personnes négatives, à force, elles nous usent ; je fais également en sorte de limiter mes interactions avec elles, c’ est de l’instinct de survie !

    @Vee Je comprends tout à fait ce que tu dis, mais je me permettrais de préciser quelque chose : je ne parle pas ici de devenir optimiste, mais de gagner en optimisme. Il est normal, en tant qu’être humain d’avoir une part de pessimisme en soit.

    Pour moi, il y a une grande différence entre pessimisme et insatisfaction. Le pessimiste va dire “On va se planter”. L’insatisfait va plutôt dire “Je n’aime pas la direction qu’on prend”. Il y a pour moi une nuance.

    De même, être optimiste ne veut pas dire vivre dans le monde des Bisounours ! L’optimiste dira “On va y arriver”, mais ça ne l’empêche pas de dire dans le même temps que “ça ne sera pas facile”, parce qu’il y a effectivement, en regardant les choses de façon réaliste, des obstacles avérés…

    Pour ce qui est du bonheur, je pense qu’il serait bien difficile de généraliser. Déjà, parce que le bonheur est perçu de différentes façons par chacun, mais aussi parce que je ne suis pas sûre qu’il suffise forcément d’une et une seule condition pour être heureux.

    Toutefois, si tu veux en savoir plus sur l’optimisme et ce qu’il permet de faire, pourquoi c’est un plus dans la vie, je te recommande vivement de prendre une vingtaine de minutes de ton temps pour regarder cette vidéo initialement publiée chez Yoann Romano : http://www.youtube.com/watch?v=PPdiky0MwyA

    Peut-être cela te permettra-t-il de mieux comprendre l’intérêt d’une telle posture ?

    En tout cas, merci d’alimenter le débat ! :)

  • 19 January 2011

    @Joanne : Oh si si si, agir est toujours mieux qu’être simple spectateur de son existence !

    Mais mieux vaut agir avec efficacité plutôt qu’être simplement “occupé” non ? ;)

    Pour revenir à ton exemple je considère que classer la paperasse sera toujours un plus pour réaliser ses rêves. C’est déjà ça de fait, des soucis en moins et plus d’énergie à consacrer à ce qui nous tient à coeur. :)
    - Damien a récemment publié Embrasser le ChaosMy Profile

  • 19 January 2011

    Finalement ce n’est peut-être pas le pessimisme qui est dangereux. Je connais des gens très pessimistes qui ne s’en porte pas plus mal. L’optimisme c’est très dangereux au contraire!

    Le pessimisme va souvent de pair avec l’esprit critique.

    En revanche, il est vrai que l’excès de pessimisme est toujours néfaste.

    Le réalisme, c’est mieux!
    - Eric a récemment publié 3 critères du succès d’un blogMy Profile

  • 24 January 2011

    @Damien Je suis tout à fait d’accord avec toi ! :)

    @Eric Comme je l’ai dit précédemment en commentaire, être optimiste n’empêche pas d’avoir conscience que le chemin a parcourir pour atteindre un objectif avec succès ne sera pas nécessairement facile….

    Ajouter de l’optimisme à sa vie rend généralement plus heureux et enthousiaste, tandis qu’ajouter du pessimisme aura tendance à freiner un peu…

    Ce n’est pas un jugement de valeur, mais il suffit d’observer les personnes qui participent à une conversation : le langage du corps notamment, donne de bonnes indications de ce qui se produit chez les uns et les autres selon que le discours dit ou entendu va dans un sens ou l’autre…

    Enfin, l’optimiste n’est pas forcément un illuminé inconscient, tout comme le pessimiste n’est pas forcément un dépressif chronique ! :)

  • CecileInParis
    25 January 2011

    Le matin quand la mou s’affiche sur notre visage, regardons nous dans le mirroir et sourrions. Soyons les premiers à nous sourrire, la journée n’en sera que meilleure, et nous aidera à relativiser les petits tracas de toute la journée.

    Le fait de sourire communique à notre cerveau que nous sommes heureux, il sécrète alors l’hormone du bonheur, alors n’attendons pas un sourire pour lui répondre, provoquons les sourire, les nôtres et ceux des autres.

    ET voici un jolis :-) pour terminer.
    - CecileInParis a récemment publié Ma cousine- sa pêche et l’épinette noire !My Profile

  • Brigitte (Québec)
    30 January 2011

    Et bien il me fait plaisir de vous lire tous.

    Je dois dire qu’il n’est ps facile de garder son sourire, son optimisme et sa joie de vivre.

    Nous ne sommes pas beaucoup dans le clan! hi hi

    Il sufit de s’assoir à la café et d’écouter les autres parler et hop ce n’est pas long que tu te rend compte que pas beaucoup de monde pensent comme toi..

    Au fil de la journée Ouf…Vite une lecture positive ou un coup de fil à ma best pour requinquer le moral.. Bref…

    Le but selon moi c’est de faire de la maintenance et de la conservation. Pas toujours facile..Mais il y a espoir…

  • 31 January 2011

    @CecileInParis La thérapie du sourire est effectivement très efficace :)

    @Brigitte On ne peut pas non plus être toujours 100% optimiste, mais ce n’est pas grave :) Tant que l’on sait comment se rebooster régulièrement, finalement, c’est le principal :)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge